Le Devin du village... Paris, [1753]. Grand in-4. Veau marbré de l'époque. Édition originale.

Bid ends on:
Estimated value:€5,000-€3,000

This work has a buyer’s premium.
Shipping, taxes, and additional fees may apply.

Product detail
Condition Report

Livres et manuscrits anciens Rousseau, Jean-Jacques Le Devin du village , interméde représenté a Fontainebleau devant Leurs Majestés les 18. et 24. Octobre 1752. Et A Paris par l'Academie Royale de Musique le 1er  mars 1753… Gravé par M elle Vandôme, depuis la 1 re Planche jusqu'à la 50. Paris, Le Clerc imprimé pour Chouin , [1753]. [Suivi de :] LAGARDE , Pierre de. Aeglé, ballet en un acte . Paris, L’Auteur, Mme Boivin et Le Clerc, Leclerc , [1751]. 2 ouvrages en un volume in-4 (328 x 245 mm). Veau marbré, triple filet doré en encadrement, dos lisse orné à la grotesque, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges ( Reliure de l’époque ). Tache brune dans l’angle inférieur des pages 31 à 37. Plusieurs cahiers uniformément brunis . Reliure frottée, habiles restaurations. AVEC QUATRE FEUILLETS DE NOTES DE LECTURE DE LA MAIN DE ROUSSEAU. Édition originale de la partition gravée du Devin du village . Tirage C selon Dufour qui compte six variantes des noms de libraire-dépositaire. Cet opéra-comique au sujet pastoral a été inspiré par Rousseau lors d’un de ses séjours à Passy, au printemps 1752. L’œuvre fut écrite en un mois et représentée le 17 octobre 1752 devant la cour, à Fontainebleau. Rousseau rapporte dans les Confessions  : "La pièce fut très mal jouée quant aux acteurs, mais bien chantée et bien exécutée quant à la musique […] J’ai vu des pièces exciter de plus vifs transports d’admiration, mais jamais une ivresse aussi pleine, aussi douce, aussi touchante, régner dans tout un spectacle, et surtout à la cour, un jour de première représentation. Ceux qui ont vu celle-là̀ doivent s’en souvenir ; car l’effet en fut unique." Le Devin du village emporta un franc succès et, une semaine plus tard, une seconde représentation eut lieu à la demande de Louis XV. Est reliée à la suite une rare partition réduite d’un ballet à grand succès dédié à la marquise de Pompadour, représenté devant le roi sur le Théâtre des Petits appartements, à Versailles, le 13 janvier 1748, repris le 25 février 1750 et mis au Théâtre de l’Académie Royale de Musique, le 18 février 1751. Pierre de Lagarde (1717-1792) fut au service des concerts de la reine, devint chef d'orchestre à l'opéra en 1750 puis succéda à Francoeur, en 1756, à la charge de compositeur de la chambre du Roi [On joint :] ROUSSEAU, Jean-Jacques. Notes de lecture. Manuscrits autographes (4 feuillets in-4. 3 feuillets présentent le texte sur une colonne réservant une large marge à gauche pour les corrections et ajouts de Mme Dupin. Quelques biffures et corrections). Papier un peu jauni. Menues déchirures sans atteinte au texte. Notes préparatoires en vue de l'ouvrage que Mme Dupin projetait d'écrire sur les femmes mais qui ne vit jamais le jour. Rousseau était alors secrétaire et précepteur de son fils (de 1745 à 1751). On y trouve des notes sur le mariage (d’après le Rituel de Chartres imprimé à Paris en 1531), sur la fondation de Rome d’après Denis d’Halicarnasse ainsi qu’une notice sur les femmes de la dynastie capétienne et une anecdote sur Irène, "courtisane de Ptolémée", d’après Nicolas de Damas. Provenance  : Édouard-Henri Fischer (ex-libris). Référence  : Dufour, 35.