Search
Search
Help & FAQ

L'Estat Present de la Chine. Paris, 1697. In-folio. Maroquin rouge de l'ép. Ed. originale illustrée de 42 pl.

Bid ends on:
Estimated value:€6,000-€4,000

This work has a buyer’s premium.
Shipping, taxes, and additional fees may apply.

Product detail
Condition Report

Livres et manuscrits anciens Bouvet, Joachim L’Estat présent de la Chine en figures dédié à Monseigneur le Duc & à Madame la Duchesse de Bourgogne. Paris, Pierre Giffart, 1697 . In-folio (365 x 240 mm). Maroquin rouge, double encadrement de filets dorés avec fleurs de lys aux angles, dos à nerfs orné de fers et de fleurs de lys dorés, roulette intérieure, tranches dorées ( Reliure de l’époque ). Quelques planches uniformément brunies. Manque la première planche représentant le duc de Bourgogne. Reliure frottée, éraflures et taches brunes sur les plats . EXEMPLAIRE PROVENANT DE LA BIBLIOTHÈQUE DU CÉLÈBRE SCULPTEUR EDME BOUCHARDON. Rare édition originale illustrée de 42 magnifiques planches gravées (sur les 43 requises) rehaussées d’aquarelle et d’or. Se succèdent princes, princesses, duchesses et comtesses tartares, bonzes, officiers de guerre, etc., habillés "selon la saison du petit esté" ou "la saison du petit hyver". Ces gravures ont été exécutées par Bouvet d’après les peintures qu’il rapporta de Chine pour Louis XIV. Joachim Bouvet (1656-1730), père jésuite et missionnaire en Chine, entra au service de l’empereur Kangxi en 1690. Il occupa les charges de précepteur scientifique, d'interprète et de cartographe. "En 1697, le Père Joachim Bouvet, revenant de Chine en France, apporta une série de dessins chinois qu’il fit imprimer, la même année, chez Pierre Giffart […] L’état présent de la Chine en figures, dédié à Msgr le duc et Mme la duchesse de Bourogne, renferme quarante-trois planches colorées. C’est une édition superbe, très exacte au point de vue de la reproduction des particularités des costumes et du dessin chinois […]" (Hélène Belevitch-Stankevitch, Le Goût chinois en France au temps de Louis XIV , Genève, 1970, p. 243). Provenance  : Cabinet de M. Bouchardon (mention manuscrite à l’encre au verso du premier feuillet blanc : " achat à la vente du cabinet de M. Bouchardon au mois de no bre 1762 – n° 90 du catal ". – Ch. Schefer (ex-libris armorié au contreplat). Référence  : Sommervogel, II, col. 55.